jeudi 31 mai 2007

1 juin entre-aide plutot que l'union

Je suis de nature nationaliste tunisien, je défend la cause de ce petit pays contre tout, je suis contre toute tentative de faire perdre l'identité unique de ce pays dans ceux des autres : arabes, musulmans, maghrebins, méditérannien, africains, europien, le tout, nous sommes tunisiens. c'est vrai nous sommes un peu de tout ca mais pas uniquement une seule partie. C'est non l'autre qui nous caractérise est notre charme.

Nous sommes unique. Nous devons rester indépendant et mettre de notre destin.
Mais paradoxalement, notre destin n'est pas uniquement nous qui nous le faisons.

Il faut s'unir pour améliorer ce destin pour peser sur le cours des évenements. Une entre-aide entre les pays de Maghreb est la meilleure solution. Entre-aide, intégration, facilitaion des échanges commerciaux, des échanges culturelles... mais pas une fusion politique pas une fusion démocraphique pas une fusion de budget et des bureaucratie.

Nous devons s'entre-aider mais sans s'effacer les uns devant les autres. Nous devons s'entre-aider puis on vera. Commençons par manger la maltaise à casa et le tajine marocain à bab jedid puis on en reparlera. Jettons le discours pourri des politiques il ne ménera jamais à nul part, il s'évaporera quand vous zapper la chaîne et disparaitera quand la femme de ménage utilisera l'article pour nettoyer les vitres du bureau.

Entre-aide éonomique on en reparlera.

1 commentaire:

Joy... a dit…

J'étais aussi nationaliste que toi. Un soir, ou un jour, j'ai découvert comme par hasard, que nous ne sommes pas japonais. Et que nous ne maitrisons que l'art de paler. et mm l'info dont on fait notre nouvelle vache juteuse, on se voit rafler pleins de marcher de soustraitance par les marocains.
J'ai ces derniers temps rencontrés des ingénieurs algériens bien callés dans leur domaine.
Donc, l'exeption tunisienne, çà veut persk rien dire sauf elfas3a 9bal elwa9t, arja3 ghodwa et l'art de la belote à la faculté.

Publcité