jeudi 22 novembre 2007

Le bénévolat en Tunisie, un simple avis

Ce Post est une réponse au message posté sur le blog humanitaire sous le titre "Le bénévolat en Tunisie : votre point de vue nous intéresse" Je participe avec mon point de vue.

Je vais parler du benevolat un domaine plus proche de mon experience que l'humanitaire et parce que l'humanitaire n'est pas toujours bénévole.

Personnellement, je fais le bénévolat dans la promotion de la culture scientifique chez les jeunes, la vulgarisation, la promotion des logiciels libres. J'ai participé dans ce cadre des actions d'intégration humaintaire ausii dont l'une en 1996 avec des jeunes handicapés, des jeunes issues de la troisiéme génération d'immigrés et des jeunes lycéens tunisiens.

Je souhaite parler de 3 principaux axes:
- Les associations bénévoles.
- Les bénévoles en Tunisie.
- La contre-partie du travail bénévole.

Je vais commencer par le troisiéme point qui me parait trés important. Oui il y a une contre-partie du travail bénévole et c'est elle qui motive ce travail même. Cette contre-partie n'est pas pécuniaire mais elle est sous forme de reseaux de relations, d'experiences accumulées, d'estime de soi, d'utilité publique. Et je peux vous dire que l'experience qu'on peut tirer des experiences benevoles est égal sinon superieur à ce que on peut apprendre d'une experience professionelle.
Vous avez fait du benevolat sans rien gagner ? Oui, si vous avez triché dans l'effort vous ne serez pas recompensé. Le bénévolat récompense à hauteur de l'effort et à sa maniére. En régle géneral, il nous fait apprendre plus que nous esperons et il nous faut aussi un peu d'effort pour réaliser ce que nous avons acquis comme nouvelle compétence ou nouveau réseau. Parfois, la contre-partie est la réussite des autres, la joie des autres, leurs respects ou leurs amours. Mais en faisant le bénévolat attendons-nous un gain immédiat?

Plusieurs fois des personnes se demandent qu'est ce qu'ils gagneront d'une telle ou telle action? Ma réponse est simple : rien, si on est pas conscient de ce que vous apportera une action bénévole inutile de la faire, d'autres personnes viendront pour la faire et ils profiteront.

Je consacrearai deux articles aux deux autres points à savoir:
- Les associations bénévoles.
- Les bénévoles en Tunisie.



2 commentaires:

Bidules a dit…

Merci.

Quand nous parlons de l'humanitaire nous voulons bien sûr dire l'humanitaire bénévole.

Pour la récompense, je distingue entre la récomense vue comme but (faire du bénévolat pour atteindre qq chose) et conséquence (ça vient spontanément).

Hamadi a dit…

J'ai repris le terme contre-partie qui est plus globale: ca n'empeche certaines activités bénévole sont remunerés (per diem, frais de mission...) et doivent rester dans une certaine mesure.

Publcité