vendredi 8 février 2008

Aprés la terre on vent l'air

J'ai lu aujourdhui sur africain Manager que la tunisie a vendu une partie de ses quotes parts d'emission de CO2 à 23 millions USD.

Quelles sont les portées d'une telle opération? sur l'environnement et sur l'économie? Si quelqu'un peut nous expliquer la portée de l'opération.

1 commentaire:

zebela a dit…

Je ne vois pas ou est le problème, tous les pays faiblement industrialisés donc créditeurs en capacité d'émettre du co2, vendent une partie de leur droits de pollution a ceux qui sont en déficits . Il n'y a aucun problème pour nous, ce que nous ne sommes pas capable d'émettre parce que faiblement industrialisé, on le vends aux autres et je crois que c'est pour une année seulement . Et puis après tout si cela permet de moderniser nos déchetteriess et autres sources de pollution, on gagnera encore plus de capacité d'émission disponible pour la vente, puisque l'on émettra encore moins de co2 . Les industries polluantes sont privatisées donc on ne peut pas consacrer cet argent pour améliorer leur fonctionnement et diminuer la pollution engendrée alors on le consacre à nos déchetteries .

Publcité